Clairière

Si vous réussissez à passer à travers les broussailles peut-être trouverez-vous une clairière pour profiter de la voute céleste lors d’une nuit sans lune. Là aussi vous pourrez vous trouver minuscule en face de la voie lactée. Les étoiles pourront devenir un espace de rêverie interminable – mais rien de plus. Une rêverie inatteignable. Ou alors peut-être y aurait-il une pleine lune, amie des vivantes, à qui il conviendrait de glisser un mot doux pour la remercier d’être toujours là, chaque nuit à écouter le chant du loup ou celui de la sorcière… Si vous ouvrez les yeux, peut-être apercevrez-vous une chauve-souris à la recherche d’un repas. Si vous êtes chanceux ce sera même une chouette qui traversera le ciel nocturne à la recherche d’un mulot malchanceux. Non sans étonnement d’être vivant.